Vous êtes ici : Le guide des assurances pour particuliers > L'Assurance Obsèques > Combien coûte une assurance obsèques ? Est-ce intéressant de souscrire ?

Combien coûte une assurance obsèques ? Est-ce intéressant de souscrire ?

Combien coûte une assurance obsèques ? Est-ce intéressant de souscrire ?

Le montant des obsèques représente un coût important pour la famille du défunt. Heureusement, il existe une assurance obsèques qui permet d’anticiper et donc de financer ses propres funérailles. Mais quel est le coût d’une telle assurance et comment savoir si la souscription d’un contrat obsèques est vraiment intéressante ?

Pourquoi souscrire une assurance obsèques ?

L’assurance obsèques permet de financer ses obsèques de son vivant. En cotisant, le souscripteur peut soulager ses proches. Ainsi, les membres de sa famille n’auront pas, le jour venu, à supporter le coût des funérailles et les volontés du défunt seront respectées.

A noter que la moyenne des frais d’obsèques s’élève à 4 000 € pour une inhumation et à 3 500 € pour une incinération. Mais les tarifs varient fortement en fonction de la région et des prestations choisies.

Selon l’objectif souhaité, deux options sont prévues.

  • Un contrat obsèques en capital : il s’agit d’un montant défini préalablement à la souscription et qui est utilisé uniquement pour financer les funérailles de l’adhérent. La somme non-dépensée reste à la disposition du bénéficiaire désigné au contrat.
  • Un contrat en prestations : le souscripteur désigne une entreprise de pompes funèbres qui se chargera d’organiser ses obsèques selon les souhaits qu’il aura émis lors de la signature du contrat.

Quel que soit le type de formule choisi, le souscripteur doit régler sa cotisation dès sa prise d’engagement.

Combien coûte une assurance obsèques ?

Le coût d’une assurance obsèques varie en fonction des éléments suivants :

  • L’âge au moment de la souscription : la cotisation est calculée à partir de la signature du contrat. Plus le contrat est souscrit tôt, moins la cotisation est élevée. Par logique, la prime est beaucoup plus chère lorsque le signataire du contrat est à un âge avancé. L’âge limite de souscription est généralement fixé à 80 ans, mais c’est souvent entre 50 et 60 ans que les personnes optent pour ce type d’assurance.
  • Le capital : c’est la somme allouée aux obsèques qui détermine le montant des cotisations.

Le capital et la durée des versements ont donc un impact sur le coût de l’assurance. Trois types de cotisation sont possibles, à savoir :

  • Le versement d’une prime unique : le montant est fixé au moment de la souscription. La somme définie préalablement fructifie en fonction de l’inflation.
  • Le versement temporaire : le souscripteur a la possibilité de choisir sa durée de versement (5, 9, 15, 18 ou 20 ans par exemple). Plus la durée est longue moins le montant de la cotisation est élevé.
  • Le versement viager : les cotisations sont versées jusqu’au décès de l’adhérent, et leur montant varie en fonction de son âge.

La périodicité des versements temporaires et viagers est fixée à la signature du contrat. Il peut s’agir de règlements mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels.

Souscrire un contrat obsèques : est-ce vraiment intéressant ?

La souscription d’un tel contrat engendre des dépenses supplémentaires qui sont principalement des frais de dossier à l’ouverture du contrat ainsi que des frais de gestion prélevés sur les cotisations, et dont le montant total peut atteindre 10 % des sommes versées.

La formule de versement doit être choisie en fonction de l’âge à la souscription. Il n’est pas conseillé d’adhérer à un contrat obsèques quand on est trop jeune, au risque de devoir payer des frais importants.

La souscription ne doit pas non plus être effectuée trop tôt si l’on opte pour un contrat à versement viager. Il faut bien prendre conscience que, si le souscripteur est très jeune, il est susceptible de devoir cotiser dans ce cas pendant 40, 50 ans, voire plus… La conséquence pour lui – et le comble d’ailleurs – serait alors d’avoir versé une somme beaucoup plus importante en cotisation que celle garantie au titre du capital pour ses obsèques. Il aurait finalement pu épargner cet argent pendant toutes ces années.

Le montant global des cotisations peut en effet atteindre 15 000 € alors que le capital garanti est souvent de 5 000 €, desquels doivent d’ailleurs être déduits les frais de gestion… Il est donc préférable d’opter pour un contrat à versement temporaire ou unique dont le montant est revalorisé.

Un petit tour par le comparateur d’assurances obsèques en ligne permet de choisir la solution la mieux adaptée à sa situation, à son âge et à ses souhaits.

 
 

Comparateur Assurance Obsèques
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers