Vous êtes ici : Le guide des assurances pour particuliers > L'Assurance Auto > Changer d'assurance auto : faut-il résilier avant de re-souscrire ou l'inverse ?

Changer d'assurance auto : faut-il résilier avant de re-souscrire ou l'inverse ?

Souscrire un contrat auto est obligatoire pour pouvoir circuler. Mais l’automobiliste qui n’est pas satisfait de son assurance pour diverses raisons, a la possibilité de changer de compagnie en respectant certaines conditions. Quelles sont les modalités de résiliation afin de pouvoir continuer à être assuré sans aucune interruption entre les deux contrats ?

Comparateur Assurance Auto
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Différents motifs pour changement d’assurance auto

L’automobiliste a la possibilité de résilier son contrat auto à sa convenance pour les motifs énoncés ci-après.

Hausse des cotisations

Une modification injustifiée de la prime d’assurance peut être un motif suffisant pour résilier son contrat si le nouveau montant est disproportionné par rapport à l’ancien. Une augmentation de 1 à 3 % chaque année est cependant raisonnable. Au-delà, l’assuré doit s’inquiéter de la hausse de sa cotisation. S’il est dans ce cas, il doit consulter les clauses du contrat à échéance pour connaître les raisons qui motivent l’augmentation de sa prime. Cela peut être pour cause de malus (dans ce cas l’augmentation peut être justifiée) ou bien encore suite à une modification significative des garanties sans demande de sa part ce qui n’est pas acceptable.

Changement de véhicule

L’assuré qui vend sa voiture pour en acquérir une autre peut décider de changer de compagnie. Il peut considérer que le contrat proposé pour son nouveau véhicule ne correspond pas à ses attentes en matière de garantie et de tarif.

Utilisation réduite du véhicule assuré

Le conducteur qui parcourt peu de kilomètres dans l’année peut décider de changer de contrat en vue d’opter pour une assurance auto au km. Elle est intéressante financièrement car elle peut lui faire économiser jusqu’à 30 % sur sa prime. Si l’assureur en cours ne dispose pas de ce type de formule, l’intéressé est en droit de changer pour une autre compagnie qui propose l’assurance auto au km.

Bénéficier d’un meilleur service client

Certains assurés considèrent qu’ils n’ont pas bénéficié d’une bonne prise en charge suite à un sinistre. De plus, les services proposés par sa compagnie ne correspondent pas toujours aux exigences de l’assuré. En effet, certains conducteurs n’ont pas toujours la possibilité de communiquer avec un conseiller en cas de besoin. Par exemple, les appels téléphoniques n’aboutissent pas…

Comment changer d’assurance auto ?

Souscrire un contrat auto auprès d’un autre assureur n’implique pas de démarche particulière ni compliquée. Si l’intéressé décide de changer d’assurance la première année, il doit attendre impérativement la date d’échéance, afin de prévenir son assureur de son intention de rompre le contrat. Des délais sont prévus pour résilier son assurance auto faute de quoi le contrat est reconduit tacitement. Heureusement, la loi Chatel et la loi Hamon facilitent le changement d’assureur lorsque l’automobiliste ne désire pas reconduire son contrat à échéance.

Résilier son contrat auto avant de re-souscrire

Avant de résilier, il est nécessaire de souscrire une nouvelle assurance du fait qu’il est interdit de circuler sans être assuré. Pour ce faire, et dans le but de ne pas avoir deux polices à régler pour la même période, il faut rechercher un nouveau contrat auto qui correspond parfaitement à ses attentes et ce, avant le délai de résiliation, puis procéder à la souscription d’une nouvelle assurance auto en précisant au nouvel assureur la date à partir de laquelle le contrat doit être effectif. En procédant de cette façon, l’automobiliste ne subit aucune interruption entre les deux contrats.

Conditions de résiliation de son assurance auto

La loi Chatel prévoit la possibilité de résilier son contrat selon deux conditions, à savoir :

  • Si l’avis d’échéance est parvenu à l’assuré dans les 15 jours qui précèdent la date de préavis, l’automobiliste dispose d’un délai de 20 jours pour résilier son contrat. C’est bien le cachet de la Poste qui fait foi et non la date figurant sur l’avis d’échéance.
  • Si l’assureur n’a pas envoyé d’avis d’échéance à son client, le contrat peut être résilié à tout moment par l’assuré.

La loi Hamon a étendu la possibilité de changer d’assurance afin que les consommateurs puissent faire jouer la concurrence et donc payer moins cher leur police. Cela permet aussi de bénéficier de meilleures garanties à prix raisonnable. Cette loi, entrée en vigueur en 2015, rend possible la résiliation de son assurance auto à tout moment, sans justificatif, dès lors qu’il a atteint son 1er anniversaire.

La résiliation de son contrat auto n’implique aucuns frais, et l’assureur rembourse la cotisation en cours au prorata de la durée restant entre la date de résiliation et le terme du contrat. Pour mettre un terme à son assurance auto, il faut envoyer à son assureur une lettre recommandée avec Accusé de Réception. A la suite de ce courrier, la compagnie dispose d’un mois pour confirmer la résiliation et rembourser le trop-perçu.

Il faut savoir que ces dispositions sont valables également pour tous les autres types de contrat d’assurance : deux-roues, moto, emprunteur, habitation, santé…

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers