Vous êtes ici : Le guide des assurances pour particuliers > L'Assurance Auto > Souscrire une assurance auto couvrant ses enfants : explications

Souscrire une assurance auto couvrant ses enfants : explications

Le souscripteur d’une assurance auto est l’assuré principal. Cependant, il est tout à fait possible d’assurer une deuxième personne. C’est une solution que de nombreux parents choisissent pour que leur assurance auto couvre leur enfant. Cela permet d’autoriser un second conducteur à utiliser le véhicule de l’assuré principal. Y a-t-il des conditions particulières pour prétendre à ce cas de figure ?

Comparateur Assurance Auto
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

L’assurance second conducteur : une pratique courante pour son enfant

La plupart des parents ajoutent à leur contrat leur enfant comme second conducteur afin qu’il ne soit pas obligé de souscrire une assurance en tant que conducteur principal. C’est un choix judicieux si le jeune conducteur décide de conduire une voiture occasionnellement sans payer le prix fort.

En effet, les assureurs augmentent considérablement les cotisations des conducteurs novices étant donné leur inexpérience en termes de conduite automobile. Statistiquement, cette catégorie d’assurés est considérée comme occasionnant davantage de sinistres que la plupart des automobilistes aguerris, à savoir ceux qui conduisent depuis plusieurs années. Les assureurs appliquent donc des majorations de primes afin de couvrir les sinistres, ce qui dissuade nombre de jeunes.

Souvent, les assureurs n’appliquent pas de majoration au conducteur secondaire lorsqu’il est inscrit sur le contrat d’assurance auto de l’un de ses parents, ou ajoutent éventuellement une somme extrêmement modique de l’ordre de quelques euros. C’est une façon, pour les compagnies, de fidéliser leurs clients afin que, par la suite, l’enfant ait envie de souscrire un contrat auprès du même assureur, mais cette fois en tant que conducteur principal.

En général, l’assureur n’accepte qu’un seul conducteur secondaire. Si le parent a plusieurs enfants conducteurs novices, il n’est guère possible de tous les inscrire sur le même contrat auto. Il est donc important de bien étudier les conditions avant d’indiquer un second conducteur pour un même véhicule.

Risques encourus en cas de fraude à l’assurance

Lorsqu’un enfant est mentionné sur le contrat de ses parents comme conducteur secondaire, il ne doit utiliser le véhicule qu’occasionnellement. Si son usage est régulier et qu’il n’en informe pas l’assureur, cela constitue une fraude.

Il lui appartient donc d’effectuer dans les meilleurs délais un transfert en souscrivant un contrat d’assurance auto à son propre nom, ce qui lui permettra cette fois d’être assuré en tant que conducteur principal. S’il est constaté une fraude à l’assurance par différents moyens (enquête de voisinage, dénonciation…) le contrat des parents peut être majoré d’une surprime, voire résilié de plein droit. Bien entendu, en cas de sinistre l’assureur n’indemnise pas les dommages consécutifs.

Système de Bonus / Malus pour l’enfant second conducteur

Un enfant inscrit comme conducteur secondaire peut bénéficier d’un Bonus si les deux conducteurs assurés (principal + secondaire) n’ont pas eu de sinistre responsable au cours des années précédentes. Un Malus est toutefois appliqué sur le contrat si l’un ou l’autre des conducteurs est responsable d’un accident.

Le jeune conducteur peut par la suite souscrire un contrat pour son propre véhicule, en bénéficiant d’une réduction, ou d’une majoration – selon que le contrat de ses parents est assorti d’un Bonus ou d’un Malus. C’est le relevé d’information qui permet ce suivi, puisque tous les assureurs le consultent à chaque demande de souscription.

Couvrir un enfant par l’assurance auto des parents : que faire en cas de refus ?

Une compagnie d’assurance peut ne pas accepter l’inscription d’un enfant de l’assuré en tant que second conducteur. Dans ce cas, deux solutions sont envisageables :

  • Soit résilier son contrat en cours et opter pour un autre assureur qui accorde de couvrir un deuxième conducteur,
  • Soit garder son contrat et souscrire un autre contrat pour son enfant en tant que conducteur principal du même véhicule. Le tarif de ces deux contrats distincts sont souvent négociables, puisqu’il s’agit d’une deuxième souscription au sein de la même famille. De plus une réduction supplémentaire peut être consentie au jeune conducteur dès lors qu’il a bénéficié de l’apprentissage anticipé de la conduite (conduite accompagnée). En souscrivant par ce biais, le jeune peut utiliser le véhicule de ses parents sans limite.

Si l’on souhaite changer d’assureur, il ne faut pas hésiter à comparer les différentes offres d’assurance auto pour deux conducteurs ou bien pour un conducteur novice. Idéalement, afin de gagner du temps et accéder au plus grand nombre de devis possible, il est judicieux d’utiliser un comparateur d’assurance auto en ligne.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers