Vous êtes ici : Le guide des assurances pour particuliers > L'Assurance Auto > Pourquoi déclarer un second conducteur sur son assurance auto ?

Pourquoi déclarer un second conducteur sur son assurance auto ?

Un contrat d'assurance automobile est toujours rattaché à un unique conducteur principal. C'est la personne qui conduit la majorité du temps la voiture et en fonction de qui seront déterminées les garanties et les spécificités du contrat d'assurance. Néanmoins, le titulaire de ce contrat dispose, selon les compagnies, de la possibilité de faire enregistrer un deuxième conducteur sur son contrat: conjoint, enfant...

Comparateur Assurance Auto
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Assurances et second conducteur ?

Chaque compagnie d'assurance dispose de sa propre politique en matière de second conducteur et il faut savoir que certaines ne la proposent même pas du tout. Par ailleurs, si le second conducteur est un jeune conducteur, une surprime risque de s'appliquer sur le contrat. Néanmoins, en cas de sinistre, aucune franchise supplémentaire ne pourra être exigée pour le second conducteur. En ce sens, un second conducteur bénéficiera exactement des mêmes garanties que le conducteur principal. Le nombre de seconds conducteurs qui peuvent être enregistrés sur un contrat d'assurance est en général limité à une personne, l'assureur ne souhaitant pas multiplier le risque d'accident si le nombre de conducteurs du véhicule est trop important. Si vous souhaitez faire bénéficier de cette disposition à l'un de vos proches, n'oubliez pas lors de la souscription de demander à votre assureur s'il propose bien cette possibilité d'enregistrer un second conducteur.

Différence entre second conducteur et conducteur occasionnel

Même si ces deux profils sont amenés à conduire occasionnellement le même véhicule (un peu plus régulièrement pour le second conducteur), il existe néanmoins une différence de taille : le nom du second conducteur est officiellement inscrit dans le contrat d'assurance tandis que le conducteur occasionnel lui ne l'est pas. On parle dans ce cas de "prêt de volant" et il convient de savoir qu'il existe également une garantie spécifique pour ce cas de figure. En l'absence de souscription et en cas de sinistre d'un conducteur occasionnel, ce sera la responsabilité du conducteur principal qui sera engagée.

Les avantages du second conducteur

Le premier avantage concernera bien évidemment les enfants : inscrit régulièrement comme second conducteur, un jeune conducteur devrait ainsi éviter la surprime le jour où il deviendra lui même conducteur principal et disposer d'un contrat d'assurance à son nom. Effectivement, même s'il ne conduira pas beaucoup la voiture paternelle, il bénéficiera de facto du coefficient de réduction-majoration parental chaque année. Ce coefficient sera ainsi reporté sur son propre relevé d'informations le jour où il souscrira un contrat d'assurance en son nom propre. Il faut également savoir qu'aux yeux des assurances, un jeune conducteur le reste pendant les 3 premières années de sa souscription, ce seront ainsi autant d'années de surprimes économisées pour l'apprenti conducteur.

Ne fraudez jamais les assurances

Un second conducteur ne devra jamais être en réalité le conducteur principal du véhicule. Cela peut être assimilé à une tentative de fraude aux assurances et en cas de litige ou de suspicion, il faut savoir que les assureurs n'hésiteront pas à diligenter une enquête de voisinage pour déterminer qui est réellement le conducteur principal du véhicule au quotidien.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers