Les meilleures offres d'assurances en ligne !

La vie est faite d’aléas en tout genre. Un accident de voiture, un incendie dans la maison, une maladie nécessitant des soins hospitaliers, un conflit en justice vous opposant à un tiers. Et c’est toute votre vie qui bascule. Pour vous en préserver, souscrivez aux assurances dédiées aux particuliers. Elles sont nombreuses, certaines étant obligatoires comme l’assurance auto ou l’assurance habitation, d’autres sont facultatives à l’instar de la protection juridique. On fait le point pour vous éclairer sur ce sujet.

Les meilleures offres d'assurances en ligne !

Quelles sont les assurances obligatoires pour les particuliers ?

Une assurance a pour principale vocation de couvrir un évènement dommageable qui est imprévu et involontaire. Elle peut garantir des personnes, des responsabilités, des biens ou même des crédits. Certaines de ces protections sont obligatoires. C’est le cas en premier lieu de l’assurance automobile dont la garantie exigée par la règlementation est celle de la responsabilité civile. Son objectif est d’indemniser les sinistres provoqués par un conducteur envers des personnes tierces : piétons, une autre voiture, les passagers et autres. Une importante particularité de la RC est qu’elle ne protège pas le conducteur et son véhicule, raison pour laquelle elle est désignée comme étant l’assurance au tiers. Bien sûr, rien n’empêche l’assuré d’ajouter des garanties optionnelles dans son contrat pour être mieux protégé contre les bris de glace, les vols, les incendies ou même les catastrophes naturelles.

En seconde place des assurances obligatoires aux particuliers figurent l’assurance habitation. Grâce à elle, un particulier est couvert sur les dommages touchant son logement. Ce dispositif est obligatoire pour les locataires et les co-propriétaires. Il reste facultatif pour les propriétaires, quoiqu’y souscrire reste fortement recommandé étant donné qu’aucun bien n’est à l’abri d’un risque. L’assurance habitation couvre surtout la responsabilité civile ainsi que les sinistres comme les dégâts des eaux, les incendies, les catastrophes naturelles, les bris de glace ou encore les vols.

En dernier lieu, on ne manquera pas de citer le régime obligatoire de l’assurance maladie pour la maternité et les risques de maladie. Imposé à tous les résidents français, il couvre actuellement 57 millions de personnes. La gestion de ce dispositif est assurée par différents organismes (caisses régionales CARSAT, caisses primaires (CPAM), etc. L’URSSAF quant à lui s’occupe du régime des indépendants. Ce régime obligatoire ne rembourse qu’une partie des dépenses en santé, c’est pourquoi les particuliers peuvent souscrire à une mutuelle complémentaire qui complètera les remboursements.

Les assurances facultatives pour les particuliers

Dans le domaine des assurances facultatives, la liste est longue, voire interminable. À vrai dire, chaque situation de la vie peut faire l’objet d’une assurance. Et les assureurs ne manquent pas d’imagination pour élaborer des contrats qui collent aux différents besoins des particuliers. Parmi eux on citera par exemple l’assurance voyage, l’assurance épargne, l’assurance annulation de mariage, l’assurance objet de valeur, l’assurance divorce, l’assurance animaux voire l’assurance contre les réseaux sociaux.

Pour se concentrer sur ceux qui sont les plus essentiels, on commencera par parler d’abord de l’assurance protection juridique qui permet à l’assuré d’être représenté et défendu par son assureur lors de règlement de litiges l’opposant aux tiers. Elle s’avère fort utile pour demander des réparations sur des préjudices subis ou pour se constituer une bonne défense face à un tiers qui vous poursuit en justice.

Si vous avez souscrit à un prêt immobilier, avoir une assurance emprunteur est une des exigences imposées par les banques. Son but est de prendre le relais en remboursant le crédit à la place de l’emprunteur au cas où il serait touché par une invalidité l’empêchant de travailler, une perte d’emploi causant la suppression de revenus ou encore le décès.

En outre, il existe aussi l’assurance obsèques qui aide à préserver vos proches de problèmes d’argent si vous veniez à décéder. Grâce aux versements effectués de votre vivant, les sommes récoltées serviront à payer et organiser vos obsèques.

L’intérêt de souscrire à une assurance ?

Souscrire à une assurance offre une foule d’avantages. D’où le développement de ce secteur. Son principal intérêt est de vous protéger contre les divers risques engendrant d’importantes conséquences financières. Imaginons qu’un accident se produit et que vous n’êtes pas couvert. Vous serez tenu d’indemniser les victimes de vos propres moyens. Et si vous avez des finances très limitées, vous risquez gros si ce n’est une peine d’emprisonnement. Dans ce contexte, l’assurance intervient comme un fort outil de sécurité. Le sentiment de frayeur et d’incertitude tend à disparaître dès lors que l’on sait qu’on est assuré contre un danger ou d’éventuels accidents. Sans parler du fait qu’aujourd’hui, les procédures ont été simplifiées pour attirer les souscripteurs, mais aussi pour leur faciliter la vie.

Difficile également de ne pas parler des avantages fiscaux qu’il est possible d’en tirer. L’exemple le plus probant à ce sujet reste l’assurance-vie. Un retrait avant huit ans après la souscription engendre l’intégration des plus-values générées par l’épargne au revenu imposable. Le taux forfaitaire dépend de l’année à laquelle a été fait le retrait. Il est de 35% avant 4 puis baisse à 15% entre 4 et 8 ans avant d’atteindre 7% après 8 ans. Un abattement fiscal est opéré sur les dénouements après 8 ans de contrat et s’élève à 4600 euros pour un célibataire et le double de ce montant pour un couple.

Enfin, on peut également évoquer la rentabilité apportée par l’assurance. Prenons l’exemple de l’assurance pour animal de compagnie. Admettons qu’annuellement, vous avez payé 96 euros de cotisations. Votre chien tombe malade et l’assureur vous rembourse 76,80 euros. Vous n’avez donc déboursé que 19,20 euros.

Les modalités d'adhésion à une assurance pour particulier

La souscription à une assurance passe par un intermédiaire spécialisé. Vous devez compléter un formulaire afin de répondre à toutes les interrogations posées par l’assureur. Montrez-vous aussi précis que possible et surtout, ne mentez pas ! Ce document est crucial pour la compagnie, car de vos réponses, dépendent le coût des cotisations.

En cas d’acceptation de la demande de la part de l’assureur, un contrat est établi entre les deux parties. La prise d’effet peut se faire de manière immédiate. Mais avant, une note de couverture est établie et atteste que l’assureur accepte de couvrir son assuré, en attendant la mise en place de la police définitive.

Pour ce qui est de la durée du contrat, il est possible de la mentionner dans le contrat. Mais généralement, les renouvellements s’effectuent par tacite reconduction.

A noter qu’au cours de la période de couverture, il reste possible de renégocier le contrat et de le modifier. C’est le cas si vous êtes soumis à un nouveau risque contre lequel vous désirez être couvert. A contrario, vous pouvez négocier une modification lorsque le risque devient moins élevé. Prenons l’exemple de l’assurance auto. Vous avez souscrit à la formule « tous risques » au départ. Sauf qu’au fil des années, la voiture a perdu de la valeur. Prendre une assurance au tiers plus devient alors plus intéressant.

En ce qui concerne la résiliation, un préavis est normalement imposé. Heureusement, grâce aux nouvelles règlementations notamment la loi Hamon ou Châtel, il devient désormais plus aisé de se défaire d’un contrat.

Où souscrire pour une assurance ?

La souscription peut se faire auprès des agences physiques ou en ligne. Cette dernière option est de plus en plus appréciée en raison de ses atouts. L’assurance en ligne garantit en effet un gain d’argent. Les prix sont plus bas compte-tenu de la réduction de charges de l’assureur (peu de personnels, pas de loyers à payer, etc.). Le gain de temps joue également en sa faveur puisqu’en quelques clics, vous trouverez un contrat sur mesure. Les offres sont quant à elles plus qualitatives notamment grâce aux services de comparaison en ligne proposés.

Conseils avant de souscrire à une assurance

Bien évidemment, souscrire à une assurance ne se fait pas tête baissée. Il existe tout un lot de paramètres à prendre en compte avant et après la signature du contrat.

En amont, il est impératif de vérifier les exclusions. Votre contrat indique en effet toutes les garanties dont vous profitez sans mentionner ce que la police ne couvre pas. Prenez connaissance de ces exclusions pour éviter les mauvaises surprises dans l’avenir.

Dans la foulée, il y a la question des franchises. Dans le monde des assurances, les risques sont partagés entre l’assureur et l’assuré. La compagnie ne paie pas une part du coût des dommages. La somme restante devient donc à la charge de l’assuré. Cette franchise peut être fixée par montant fixe, sous forme de pourcentage ou à l’unité de mesure.

Parlons également des délais de carence correspondant à la période entre la souscription et la prise d’effet de l’assurance. Si ce délai est imposé dans le contrat, l’assuré ne peut pas bénéficier de la garantie jusqu’à son expiration. Ce système a été mis en place pour protéger l’assureur. Certains assurés peuvent effectivement se mettre à prendre des contrats tout en sachant qu’un dommage pèse déjà sur eux.

Enfin, vérifiez scrupuleusement la présence de doublons inutiles et onéreux dans vos contrats d’assurance. C’est le cas bien souvent de l’assurance scolaire. En principe, le contrat multirisque habitation comporte déjà cette garantie. Idem sur les voyages à l’étranger. Rapatriement, annulation de voyage, frais médicaux en cas d’accidents ou de maladie… toutes ces garanties sont déjà offertes par les cartes bancaires haut de gamme. Il n’est pas toujours nécessaire donc de prendre une assurance voyage.